mardi 5 décembre 2017

Rien de spécial

« Avant d’étudier le Zen pendant trente années, je voyais les montagnes comme des montagnes et les eaux comme des eaux. Lorsque je parvins à une connaissance plus intime, je n’arrivais plus à voir les montagnes comme des montagnes et les eaux comme des eaux. Mais maintenant que j’ai pénétré la vraie substance, je suis en paix. Je recommence à voir les montagnes comme des montagnes et les eaux comme des eaux. »
– Ch’ing-yüan

« Je n’ai pas obtenu la moindre chose de l’Éveil incomparable, parfait, et c’est précisément pour cette raison qu’on l’appelle « Éveil incomparable, parfait ». »
– Bouddha dans Vajracchedika

– Extrait du livre d’Alan Watts, Le bouddhisme zen, Éditions Payot, c1960, 1969, 1982, 1991, p. 141

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour que le commentaire soit publié, inscrivez-le dans l'espace réservé, sinon faites-le-moi parvenir à cette adresse: chartrandsaintlouis@gmail.com.