dimanche 31 mai 2015

Plantes sauvages en milieu urbain

Quelques plantes sauvages médicinales que l'on peut observer sur les plaines d’Abraham :

Plantain, framboisier, lierre terrestre, vinaigrier, vesce jargeau, bardane (rhubarbe sauvage), épervière, tanaisie, achillée mille-feuille (herbe à dinde), aubépine, vigne des rivages, prêle des champs, pissenlit, fraisier, silène enflé, salsifis des prés, campanule sauvage, marguerite blanche et luzerne.

Illustrations de quelques-unes de ces plantes:


(plantain)

(framboisier)

(consulter le guide d'identification des mauvaises herbes)

(vinaigrier)

(bardane)

(aubépine)

(fraisier)

(consulter le guide d'identification des mauvaises herbes)

(consulter le guide d'identification des mauvaises herbes)

Nous vous recommandons de suivre les formations sur la cueillette des plantes sauvages en milieu urbain données par Sylvie Gagnon, permacultrice, horticultrice et floricultrice, pour apprendre quelles plantes cueillir (ou ne pas cueillir), où, comment et de quelle manière les transformer et les utiliser. Renseignements auprès de Craque-Bitume.

Références : Guide d'identification des mauvaises herbes du Québec, Éditeur : MAPAQ - CPVQ, 1998 et Petite flore forestière du Québec, Ministère des Ressources naturales et de la Faune, 1990.

Photos : Chartrand Saint-Louis

jeudi 21 mai 2015

Avalé par l'arbre



- Photo prise sur l'Avenue Briand à Québec
par Chartrand Saint-Louis

vendredi 15 mai 2015

Mondialisme et uniformisation

« Né de la cupidité, le mondialisme est un acte contre-nature, puisque, en voulant tout uniformiser, il met toutes choses en péril. De l'uniformité vient l'ennui, a dit le philosophe. La racine latine du mot ennui signifie vivre en état de haine. Et vivre en état de haine est l'une des conséquences directes de l'uniformisation. »
- Victor-Lévy BEAULIEU, Ma vie avec ces animaux qui guérissent*, Éditions Trois-Pistoles, 2010, p. 231

* Un livre savoureux, rempli d'anecdotes, joliment illustré, que l'on se plaît à lire. Nous découvrons la tendre affection que porte l'écrivain envers ses animaux, et la réciprocité dans l'affection. Un vibrant plaidoyer pour les animaux.

Manon Barbeau a réalisé un joli documentaire, Du bord des bêtes - Victor-Lévy Beaulieu (2005, 49 min.). Cet extrait est disponible sur YouTube.

Fleurs du printemps


Source d'informations : http://floreduquebec.ca

- Photos prises sur les plaines d’Abraham par Chartrand Saint-Louis

dimanche 3 mai 2015

Les questions de Krishnamurti

« Pourquoi dois-je m'évader ? Pourquoi ne puis-je pas vivre et comprendre cet effroyable ennui ? Pourquoi gaspiller toute mon énergie en évasion ?  »

« Suis-je capable de vivre sans fragmentation, sans être tiraillé, déchiré ?  »

« Quelle est votre préoccupation majeure et profonde dans cette vie ?  »

« Êtes-vous capable de percevoir que l'ordre dans la société ne peut être établi que par vous-même - et personne d'autre ?  »

« Or, l'ordre est-il mécanique ? Peut-il être établi au moyen d'une discipline ? Peut-il être établi en passant par le conformisme, l'imitation, la contrainte ? Ou bien existe-t-il un ordre qui ne connaît pas la contrainte, la discipline telle que nous la connaissons, le conformisme, l'adaptation, et ainsi de suite ?  »

« Quel est l'état d'un esprit qui dit: "Je ne sais pas" ? »

« Suis-je capable d'observer de façon non fragmentaire, totale, dans l'instant ? »

« Est-il possible de vivre dans un monde sans que la volonté intervienne, sans qu'elle agisse du tout ? »

« L'esprit peut-il faire face à une chose dont il ne sait rien véritablement, la regarder, vivre avec elle et la comprendre complètement ? Autrement dit, est-il capable de regarder sans aucun sentiment de peur ? »

« La pensée peut-elle être complètement silencieuse et ne fonctionner que là où c'est nécessaire, quand il s'agit d'avoir recours à une technique, ou dans son bureau, quand on parle, et ainsi de suite - mais le reste du temps, être absolument calme et silencieuse ? »

« Vous êtes-vous jamais rendu compte des horreurs que nous accomplissons à cause du sentiment de solitude ? »

« La pensée peut-elle voir ses propres limites et donner naissance à une intelligence d'un autre ordre ? »

« Pourquoi accepter une autorité quand il s'agit du mouvement intérieur de la vie ? »

- Source : Krishnamurti, L'éveil de l'intelligence, Éditions Stock, 2011.