dimanche 25 octobre 2015

Juste tel qu'il est

"La méthode bouddhiste est avant tout la pratique d'une claire perception, ayant pour but de voir le monde yatha-bhutam, c'est-à-dire juste tel qu'il est. Une telle connaissance consiste en une vive attention dirigée vers l'expérience personnelle directe, vers le monde tel qu'il est perçu immédiatement, de manière à ne pas se laisser induire en erreur par les noms et les classifications."

- Alan Watts, Le bouddhisme zen, Éditions Payot, 1991, p. 66

jeudi 15 octobre 2015

En souvenir de notre amie disparue



Il faisait magnifiquement beau lorsque nous avons déposé trois roses devant la cabane où Louise allait pour se reposer. Sa cabane, c'était son refuge, sa joie, sa paix.

Notre amie disparue chérissait la nature. Elle dessinait et se plaisait à traduire en des mots simples, au gré de la fantaisie et de l'inspiration, tout ce qu'elle voyait.

Elle fut une personne passionnée, vibrante et communicative de sa joie de vivre. Nous ne l'oublierons jamais.

- Aline et Carole, ses amies

Photo : Chartrand Saint-Louis

mardi 6 octobre 2015

Les bières artisanales à Québec

Griendel : Brasserie Artisanale
(dans l'ancien édifice de L'Union commerciale)
195, rue St-Vallier Ouest

Microbrasserie La Barberie, coopérative de travail
310, rue St-Roch

Korrigane
380, rue Dorchester

Noctem Artisans Brasseurs
(dans les locaux de l'ancien restaurant Yuzu)
438, rue du Parvis

Brasserie artisanale La souche
801, chemin de la Canardière

La Duchesse d'Aiguillon, dépanneur de quartier
469, rue Saint-Jean

L'Axe du malt, dépanneur de quartier
601, rue d'Aiguillon

Le projet, spécialité microbrasseries
399, rue Saint-Jean

L’inox
655, Grande Allée Est

Brasserie générale
400, rue du Platine, suite 3, Charlesbourg

La voie maltée
1040, boulevard Pierre-Bertrand Sud

La microbrasserie Archibald
1240, autoroute Duplessis

vendredi 2 octobre 2015

Verger Louis-Hébert



"Ce verger a été aménagé à la mémoire de Louis Hébert (1575-1627) apothicaire et premier colon de la Nouvelle-France à tirer subsistance de ses récoltes. Arrivé à Québec en 1617, il défricha et cultiva des terres situées sur les Hauteurs de Québec. Il y planta, entre autres, des pommiers de Normandie (Malus domestica ou Malus sylvestris), apportés de France et parmi les premiers à croître en cette colonie."

Ce verger se trouve sur les plaines d'Abraham.

Photos : Chartrand Saint-Louis