jeudi 22 février 2018

L’imprévisible nouveauté

« Les lois quantiques engendrent la possibilité d’un nombre infini de configurations différentes, dont les occurrences sont partiellement laissées au hasard. On ne peut en connaître que les probabilités. Après chaque action, les probabilités des configurations suivantes sont modifiées en arborescences toujours plus étalées.

Ainsi, l’évolution de l’univers ressemble plutôt à une gigantesque aventure où des événements contingents arrivent, qui à leur tour modifient le présent d’une façon imprévisible. »

– Hubert Reeves, Le banc du temps qui passe : méditations cosmiques, Paris : Seuil, 2017, p. 263

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour que le commentaire soit publié, inscrivez-le dans l'espace réservé, sinon faites-le-moi parvenir à cette adresse: chartrandsaintlouis@gmail.com.