jeudi 1 février 2018

Exister, c’est devenir

« Le principe de conditionnement mutuel signifie la négation de l’individualité comme réalité absolue, car il n’y a rien dans l’existence qui puisse maintenir d’une façon absolue son individualité érigée au-dessus de toutes les conditions de relativité ou de devenir mutuel; en fait, exister, c’est devenir. »

– Daisetz Teitaro Suzuki, Essais sur le bouddhisme zen, séries I, II et III, traduits sous la direction de Jean Herbert, Paris : Albin Michel, 1972, p. 109

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour que le commentaire soit publié, inscrivez-le dans l'espace réservé, sinon faites-le-moi parvenir à cette adresse: chartrandsaintlouis@gmail.com.