jeudi 9 février 2017

Vous seul créez sans cesse des problèmes

« Vous avez généralement tendance à considérer vos nombreux problèmes comme secondaires et ne voyez donc aucune nécessité à vous employer à les régler. C’est ainsi que de nombreux pays gèrent leurs conflits internationaux : « Il s’agit d’un problème mineur. Tant que nous ne violons pas les traités internationaux, tout se passera bien. Tant que nous n’utilisons pas d’armes atomiques, nous pouvons faire la guerre. ». Mais les petites guerres finissent tôt ou tard par dégénérer. Et même si les problèmes que vous rencontrez dans votre vie quotidienne sont anodins, si vous ne parvenez pas à les résoudre, vous vous heurterez à des problèmes plus graves.
(…) Si vous savez que votre voiture a un problème, arrêtez-vous aussitôt et tâchez de le résoudre. Ce n’est pas ainsi que nous agissons en général. « Ce n’est qu’un problème sans importance. La voiture fonctionne encore. On continue! » Même si nous pouvons continuer à rouler, nous devrions prendre le plus grand soin de notre véhicule. Si vous le poussez à ses limites, les problèmes ne cesseront de se répéter jusqu’à ce qu’il finisse par tomber en panne. Il sera alors peut-être trop tard pour le réparer, sans compter que cela vous demandera beaucoup plus d’énergie.
Les soins quotidiens sont donc très importants. C’est ainsi que vous pourrez écarter vos vues erronées et comprendre vraiment ce que vous faites. »

– Shunryu SUZUKI, Libre de soi, Libre de tout, Paris: Éditions du Seuil, 2011, p. 41-42, 44-45

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour que le commentaire soit publié, inscrivez-le dans l'espace réservé, sinon faites-le-moi parvenir à cette adresse: chartrandsaintlouis@gmail.com.