samedi 23 janvier 2016

La théorie du ruissellement économique

« La théorie du ruissellement économique, un conte pour enfants voulant que l'enrichissement des plus riches rejaillisse inévitablement sur l'ensemble de la communauté, a beau être combattue de toute part, des experts et universitaires continuent de la professer de manière tapageuse, faisant de cette prémisse l'objet d'une foi. Si des météorologues prédisaient de la pluie aussi souvent que les économistes nous annoncent cet imaginaire ruissellement mondial des richesses, on aurait tôt fait de s'en détourner. Cette stupidité nous occupe le cerveau au point que l'on voit encore les riches comme ceux qui créent une richesse dont on attraperait une menue part à notre compte, plutôt que de les considérer comme ceux qui la ponctionnent à notre détriment. »

Alain DENEAULT, Médiocratie, Lux Éditeur, 2015, p. 87

« Quand 1 % des plus nantis sont sur le point de disposer de la majorité des richesses mondiales, que 80 % des écosystèmes sont menacés, nous n’avons pas le luxe de rester médiocres. Le bien commun, la chose commune sont exclus du discours médiocre. On ne peut réduire nos vies à ce genre de petites combines. Notre époque mérite mieux. »

– Commentaire d'Alain DENEAULT, extrait de l'article d'Isabelle Paré, « Ces «médiocres» qui mènent le monde », Le Devoir, 13 octobre 2015.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour que le commentaire soit publié, inscrivez-le dans l'espace réservé, sinon faites-le-moi parvenir à cette adresse: chartrandsaintlouis@gmail.com.