lundi 25 février 2013

Colère du cyclope Polyphème (Handel)

Plaisir que d’entendre cet air « O ruddier than the cherry » (« Ô plus vermeille que la cerise ») avec la belle voix de basse de David van Asch qui exprime la colère du cyclope Polyphème dans l’opéra Acis et Galatée (Acte II) de George Frideric Handel.

dimanche 24 février 2013

Pas tout à fait mortel

« Pourquoi devrions-nous accepter d'absorber des poisons sous prétexte qu'ils ne sont pas tout à fait meurtriers, de vivre dans une ambiance pas tout à fait insupportable, de fréquenter des êtres pas tout à fait ennemis, d'entendre des bruits de moteurs pas tout à fait assez stridents pour nous rendre fous? Qui donc voudrait vivre dans un monde dont la caractéristique est d'être « pas tout à fait mortel »? »
Paul SHEPARD (extrait puisé dans le livre de Rachel CARSON, Printemps silencieux, Éditions Wildproject, 2009, p. 36)

mardi 19 février 2013

Le Musée Improbable‏



Le Musée Improbable

... un artiste, une oeuvre vs un artiste, une oeuvre...

... l'Art est emmêlement de l'homme & de l'inconnu qui l'assiège. (d'après André Malraux)

Tel est le titre, la description et l’élément déclencheur (des propos de Malraux sur l’art) de ce musée virtuel de Jean-Louis MILLET. Un blog-site personnel d'une esthétique raffinée où l’auteur présente de fascinantes mises en relations « improbables » entre des œuvres (artiste ou lieux) qui l’ont formé au fil du temps. Un procédé stimulant et créateur. Lire et participer aux commentaires en est le complément indispensable.

dimanche 17 février 2013

Les temps modernes



Sur le mur qui longe l’escalier, près du complexe Méduse, à Québec.

Photo: Chartrand Saint-Louis

vendredi 8 février 2013

Lamentation de Didon (Henry Purcell)

Nom communément donné au célèbre aria « When I am laid in earth » (« Quand je reposerai sous la terre ») (acte III, scène 2) de l'opéra « Didon et Énée » du compositeur anglais Henry Purcell (1659-1695). Un chant qui exprime la plainte (lamento) d’une manière poignante. Un air d’opéra très beau, très grave, interprété avec sobriété par Sarah Connolly.

vendredi 1 février 2013

Réserves naturelles

« Les réserves naturelles, écrivait le forestier Aldo Leopold dans les années 1930, sont comparables aux monastères des époques sombres. Le monde était alors si vicié qu'il valait mieux avoir quelques îlots de décence que rien du tout. »
Vers l'écologie profonde, Marseille : Wildproject, c2009, p. 319