mercredi 2 mars 2016

Les dits de Benoît Lacroix

Écoutez-le parler.

Comment bien vieillir ? *

L’importance et les défis de l'acceptation ? *

À la librairie de livres usagés de mon quartier, j’ai trouvé ce beau gros livre : Dits et gestes de Benoît Lacroix. Prophète de l’amour et de l’esprit, édité sous la direction de Giselle Huot, Éditions du Noroît, Fondation Albert-le-Grand, 1995 (735 p).

J'apprends qu'il s’est passionné pour Saint-Denys Garneau et Lionel-Groulx, deux géants de la culture québécoise. Il s’est déclaré « subjugué » par l’humour caustique et la « lucidité à faire peur » de Réjean Ducharme (Le Soleil, 30 septembre 1983, p. C8). Il dit que « la conscience est le pouvoir intérieur; la loi est le pouvoir extérieur. Le pouvoir intérieur est plus important que le pouvoir extérieur » (p. 51, Dits et gestes de Benoît Lacroix). Presque subversif, ne trouvez-vous pas ? J’aime aussi cette autre pensée de lui (que l'on trouve à la même page de ce livre) : « Là où il y a liberté, il y a intelligence ».

Benoît Lacroix fut un être de lumière, de compassion et d’intelligence. Il est décédé à l'âge de 100 ans ce 2 mars 2016 **.

* Extraits tirés du film « Le vieil âge et le rire » du cinéaste Fernand Dansereau, 2012. Pour plus d'infos, visitez le site de la compagnie de production Outsiders Films.

** Très belle émission radiophonique diffusée à la première chaîne de la radio de Radio-Canada : Père Lacroix, une spiritualité pour le temps présent, 1 h 48 min.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour que le commentaire soit publié, inscrivez-le dans l'espace réservé, sinon faites-le-moi parvenir à cette adresse: chartrandsaintlouis@gmail.com.