jeudi 13 décembre 2012

Jean Paul Riopelle (1923-2002)

Jean Paul Riopelle est l'un de mes peintres favoris.

J'ai visité l'Archipel de l'Isle-aux-Grues où il vécut ses dernières années. Il résidait dans un beau manoir seigneurial construit en 1769: le manoir McPherson Le Moyne. La Réserve naturelle Jean Paul Riopelle a été inaugurée en 2007 sur la Pointe aux Pins. Il s'agit d'une zone écologique protégée par Conservation de la nature. Le site offre de beaux panoramas des lieux qui inspirèrent le peintre.

Une salle du Musée national des beaux-arts de Québec est consacrée à Jean Paul Riopelle. On peut admirer sa gigantesque oeuvre: L'Hommage à Rosa Luxembourg et quelques splendides tableaux dits «mosaïques» des années 1950. L'entrée est gratuite pour visiter cette exposition permanente.

Pour connaître ce grand peintre canadien, il faut se procurer Le catalogue raisonné de Jean Paul Riopelle, un document magistral réalisé par sa fille Yseult.

mardi 11 décembre 2012

Attente

« L’attente est un voyage immobile au cours duquel tout est possible, même ce que l’on n’a pas imaginé. »
– Michèle GAZIER (citation puisée dans le dico perso de Daniel Ducharme, sous le mot « Attente »)

dimanche 2 décembre 2012

Il ne restait plus personne pour protester

« Quand ils ont arrêté les Juifs, je n’ai rien dit ; après tout, je n’étais pas Juif. Quand ils ont emmené les communistes, je n’ai rien dit ; après tout, je n’étais pas communiste. Quand ils ont pris les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit ; après tout, je n’étais pas social-démocrate. Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. » *
– Martin NIEMÖLLER, capitaine allemand de sous-marin pendant la Première Guerre mondiale qui est ensuite devenu prêtre et qui s’est retrouvé dans un camp de concentration nazi.

Ce n'est jamais le plus grand nombre qui proteste contre l’inacceptable. On ferme facilement les yeux lorsqu'on n’est pas directement et personnellement concerné. Il vient toujours ce jour où l'on a besoin des autres et ils ne sont pas là pour nous aider. Étions-nous là lorsqu’ils avaient eux-mêmes besoin d’aide ? Personne ne se laisse aisément attendrir, pas même par sa propre désespérance. Suis-je pessimiste en disant cela ?

* Vous trouverez d’autres variantes de ce poème sur le Web.

mercredi 28 novembre 2012

Nuages

Occupant le ciel
Les nuages se meuvent
Nimbés de clarté

















Photos : Chartrand Saint-Louis.

dimanche 18 novembre 2012

Le socle craque

Le socle craque
Sous les pierres et les êtres
Le regard s’éteint

jeudi 15 novembre 2012

Littérature audio

Le livre audio, vous arrive-t-il d’en écouter ?

L’autre jour, j’écoutais dans le train Le rêve d’un drôle d’homme de Dostoïevki. Vous connaissez ? Quel captivant récit ! À entendre ! Le donneur de voix a fait un travail plus que respectable. J'ai adoré l’expérience. Le site où vous pouvez trouver ce texte ? www.litteratureaudio.com

mardi 13 novembre 2012

Cathy Garcia

Cathy Garcia est une poète-gribouglypheuse. Joli mot pour dire qu'elle gribouille et collage. Pour voir ses magnifiques collages et autres oeuvres, rendez-vous à cette adresse: http://gribouglyphesdecathygarcia.wordpress.com/.

lundi 5 novembre 2012

Recherche de jugements

On peut accéder tout à fait gratuitement aux décisions des tribunaux judiciaires et administratifs sur le site de la Société québécoise d’information juridique (SOQUIJ), à cette adresse : http://www.jugements.qc.ca. On y trouve, entre autres, les décisions rendues par les tribunaux administratifs spécialisés, dont la Régie du logement (depuis 1999). Il est possible de savoir si un médecin a commis une faute professionnelle, tout comme les dentistes, les comptables et les membres des autres ordres professionnels.

Pour connaître la liste des organismes et tribunaux répertoriés, consultez ce tableau.

Autre intéressant service : les Décisions à la une. Il s'agit des décisions qui font la manchette des grands médias, dont la décision Morasse c. Nadeau-Dubois, 2012 QCCS 5438, relativement à la grève étudiante.

dimanche 28 octobre 2012

Couleurs automnales à Québec

La Promenade des Acadiens, la Coopérative l’Escalier, sur l’Îlot Berthelot et l’Église de Saint-Cœur-de-Marie, rue de l’Amérique Française, à Québec.





















Photos : Chartrand Saint-Louis.

jeudi 25 octobre 2012

"Y"





















Photographie prise par le peintre : Gilbert Sévigny.

Dès que j’ai vu cette splendide toile, vraiment, dès le premier regard, j’ai su qu'elle me plaisait. C’est une toile très mature, puissante. La composition, très complexe, n’en finit pas de se dévoiler. La sérénité y est présente, par la dominance des teintes crème qui ont un effet très apaisant, mais l'on perçoit également la menace, le danger et la mort, représentés par la tache rouge (sang qui gicle), l'échafaud gris sombre (et le mot "Dieu" qui descend en cascade) et la croix plantée au centre. Ce sera un plaisir de découvrir l’univers de "Y" à travers le regard du peintre Gilbert Sévigny.

Il me confiait que « ce qui l’interpellait dans le travail de "Y", c’était le fait que ce questionnement (« cela dépend de quel Dieu l'on parle ») "mystique", qu’il avait souvent rencontré chez des auteurs masculins (Henry Miller, Alan Watts et bien d'autres), se retrouve chez « une auteure ». Cette citation introduite dans le tableau fut la première sélectionnée. C'est elle qui en est le point de départ en quelque sorte.».

Le choix de la couleur jaune est à chercher du côté de l’Orient.

Le rouge hémoglobine évoque le suicide de "Z".

On ressent devant cette toile l'atmosphère étouffante, millénariste, que "Y" cherchait à rendre dans L'Œuvre au noir, son grand oeuvre historique.

J’ai posé ce tableau sur une petite table en bois, appuyée au mur, un grand chandelier placé devant…

dimanche 21 octobre 2012

Sauver le monde

« Ce monde, en fait, à mon avis, ne tient plus que parce que des gens, ici et là, ne se plient pas aux injonctions des institutions dominantes, aux valeurs mafieuses qu'elles prônent et encouragent. Il tient par l'enseignante qui aime les enfants et veut les sauver par l'éducation; par le chercheur qui n'aspire qu'à connaître la vérité; par le journaliste que la corruption dégoûte et qui veut la dénoncer; par le juge ou l'avocate qui croit encore en la justice; par cet entrepreneur qui refuse qu'on le paie au noir; et par bien d'autres encore, mais vous donnerez vous-mêmes d'innombrables exemples. C'est par eux que ce monde sera sauvé. S'il peut encore l'être... »
– Normand BAILLARGEON, Gygès, Voir, vol. 21, no. 41, 11 au 17 octobre 2012

lundi 8 octobre 2012

Architecture japonaise

L’architecture japonaise inspire l'architecte Pierre Thibault.

En mars 2012, le professeur d’architecture de l’Université Laval et ses étudiants se rendent à Tokyo pour observer les manières de faire au Japon. Divers projets de transposition naissent à la suite de ce voyage. Dans ce reportage vidéo de Julie Picard, Pierre Thibault en présente quelques-uns.



Lire l’entrevue avec Pierre Thibault, Plaidoyer pour un habitat humain, sur le site Web de Contact. Propos recueillis par Gilles Drouin.

lundi 1 octobre 2012

Les Moissons du Futur

Existe-t-il une alternative globale aux pesticides, aux OGM et à l'industrialisation de plus en plus poussée de l'agriculture ? C'est la question que pose "Les Moissons du Futur", la nouvelle enquête de Marie-Monique Robin. Première diffusion sur Arte le 16 octobre 2012 à 20h50.

Bande annonce "Les Moissons du Futur" from M2R Films on Vimeo.

jeudi 20 septembre 2012

Portraits magnétiques

Dans le cadre des Rencontres philosophiques de Langres, Géraldine Aresteanu et Irina Teodorescu de Salez-poivrez proposent une série de portraits recomposés qui pose un regard philosophique empreint de poésie sur l’identité et sur la liberté de chacun au sein d’un groupe.
Au rez-de-chaussée de l’Hôtel de Ville de Langres du 21 au 23 septembre 2012.

mardi 18 septembre 2012

Portes ouvertes de Ménilmontant

Rafael Holguin, artiste peintre, et Noémie Bleuse, artisan joaillier, vous invitent aux Portes ouvertes de Ménilmontant du vendredi 28 septembre au 1er octobre 2012, au 41, rue des Panoyaux, Paris, XXe arrondissement, métro Ménilmontant ou Père Lachaise.

mercredi 12 septembre 2012

Médiocrité

« Mes films ne peuvent pas être vulgaires, je ne suis pas vulgaire. »
Pierre FALARDEAU, cinéaste québécois

Il en va de même pour la médiocrité. Un individu peut mener la vie la plus simple qui soit, n’être qu’un méditant, n’avoir rien créé, et ne jamais sombrer dans la médiocrité, s'il n’est pas lui-même médiocre.

dimanche 9 septembre 2012

Amitié

L'amitié est ce qu'il y a de plus beau lorsque les sentiments ressentis sont vrais et réciproques et que l'affection est réellement présente entre les êtres.

mercredi 5 septembre 2012

Embellir la réalité

« Pour moi, la sagesse consiste à embellir la réalité autour de nous, dans la sphère qui est nôtre. Il faut agir afin que les gens soient plus heureux et aient plus de beauté dans leur vie. Nous ne sommes pas tous des Van Gogh, mais il nous est donné à chacun de pouvoir faire une différence à notre échelle, auprès de notre famille, de nos amis et de notre entourage immédiat. Voilà où se trouvent notre responsabilité et le sens à donner à notre réalité. C'est peut-être naïf, mais je crois que la voie de la sagesse consiste à embellir la réalité. »
Hubert REEVES, « Vers la voie de la sagesse. La grande et la petite histoire : Entretien sur la sagesse ». Vitalité Québec, septembre 2012, p. 28 à 32.

samedi 1 septembre 2012

Boston – Ville de contrastes

Boston intègre habilement différents types architecturaux dans son paysage urbain.





















Photos : Albert et Chartrand Saint-Louis.

mercredi 29 août 2012

Boston – Espace de contemplation de l'ICA

Ce dont vous pouvez admirer de l’espace de contemplation de l’Institute of Contemporary Art (ICA) de Boston.




















Photos : Chartrand Saint-Louis

lundi 27 août 2012

Boston – Parcs et jardins

Les grands parcs du centre de Boston, les sites aménagés au bord de l'eau, les charmants parcs et jardins du North End (le quartier italien de Boston) et le New England Holocaust Memorial.




















Photos : Chartrand Saint-Louis

mardi 21 août 2012

Boston – Ville d'eau

Que ce soit la belle rivière Charles, le grand bassin d’eau en face de l’Église de la Science chrétienne ou le quartier du port, l’eau est omniprésente à Boston.




















Photos : Chartrand Saint-Louis

mardi 14 août 2012

Sagesse

« Ce jour est doux et le souci frivole : Cueille la rose au bord de ton chemin. L'oiseau Bonheur s'est posé sur ta main : Caresse-le avant qu'il ne s'envole. Ce jour est doux... Que t'importe demain ? »
– Marguerite YOURCENAR, Les Dieux ne sont pas morts

jeudi 26 juillet 2012

Blues de l'aviation

Extrait des dernières compositions de Guillaume Bouchard sur le disque « Chemins » (2009) avec Michel Côté, André Lachance et François Côté.

lundi 23 juillet 2012

Kōan (zen)

Qu'est-ce qu'un Kōan (zen)?

« Une question insolite, une occasion de travailler l'esprit autrement, de saisir la logique à contre-pied autour d'un paradoxe qui saisit la pensée intelligente. »

« Lorsqu'il n'y a plus rien à faire, que fais-tu? »
« Écoute avec les yeux, regarde avec les oreilles. »

– Frédéric ROSENFELD, Méditer, c'est se soigner, Paris : Les Arènes, 2007, p. 52.

jeudi 19 juillet 2012

Éloge de l'ombre

« Je crois que le beau n’est pas une substance en soi, mais rien qu’un dessin d’ombres, qu’un jeu de clair-obscur produit par la juxtaposition de substances diverses. De même qu’une pierre phosphorescente qui, placée dans l’obscurité émet un rayonnement, perd, exposée au plein jour, toute sa fascination de joyau précieux, de même le beau perd son existence si l’on supprime les effets d’ombre. »
– Junichirô TANIZAKI, Éloge de l'ombre, Paris : Publications orientalistes de France, c1977, 104 p. (coll. « D'étranges pays »)

mardi 17 juillet 2012

Écoute préalable d’extraits musicaux

Cette écoute constitue‑t‑elle une « utilisation équitable » selon la Loi sur le droit d’auteur, L.R.C. 1985, ch. C‑42, art. 29?

La Cour suprême du Canada répond par l'affirmative à cette question dans un jugement tout récemment rendu: Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique c. Bell Canada, 2012 CSC 36.

Les extraits sont offerts à la fin permise de « recherche », soit la recherche de pièces musicales à acquérir. L’utilisateur n’obtient pas de copie permanente, ce qui exclut toute reproduction ou nouvelle diffusion. La transmission d’extraits musicaux de quelques secondes constitue une utilisation modeste par rapport à l’œuvre en entier.

« Étant donné leur courte durée et leur piètre qualité, les extraits ne font pas concurrence au téléchargement des œuvres elles‑mêmes et ils n’ont pas d’effet préjudiciable sur elles. En fait, ils augmentent la vente et la diffusion d’œuvres musicales protégées par le droit d’auteur. L’écoute préalable constitue donc une utilisation équitable pour l’application de la Loi sur le droit d’auteur. »

L'écoute préalable d'extraits musicaux peut donc être exemptée de redevances à l'auteur.

lundi 16 juillet 2012

Biwa japonais

Le biwa est un instrument traditionnel japonais.

La voix de Kumada KAHORI et son interprétation sont tout à fait charmantes. Elle joue du Satsuma biwa (style Tsuruta).

dimanche 15 juillet 2012

mardi 10 juillet 2012

Margie Gillis

Une artiste authentique, vibrante, une magnifique danseuse.

« Source », court métrage documentaire sur Margie Gillis, de Pepita Ferrari, ONF, 2011, 6 min 7s

dimanche 8 juillet 2012

Nomenclature de la liberté

« La liberté négative est celle où « une personne ou un groupe de personnes – est ou devrait être laissée libre de faire ce qu’il est capable de faire ou être, sans l’interférence d’autres personnes » (pp.121-2). La liberté d’agir ou d’être sans contrainte.

À l’inverse, la liberté positive correspond au « désir de la part d’un individu d’être son propre maître » (p.131). La liberté de construire et de se construire.

Alors que la forme négative de la liberté exalte l’individualisme, sa forme positive célèbre l’individualité. »

– Isaiah BERLIN, « Two concepts of liberty », in Four essays on liberty, Oxford: Oxford University Press, 1969, pp. 118-72

Extraits puisés dans l’article de Ianik MARCIL, « Quoi ? La liberté », Journal Voir, 4 juillet 2012.

vendredi 6 juillet 2012

Sentiment d'exclusivité

« Il y a certains moments où nous voudrions l'exclusivité dans le sentiment de haine et d'indifférence. »
Chartrand Saint-Louis

jeudi 5 juillet 2012

Art culinaire japonais

« Mangez jusqu’à ce que l’estomac soit plein à 80 %.

Limitez la taille des portions et servez-les dans une jolie vaisselle de petite dimension.

Prenez le temps de manger dans un endroit agréable, en savourant bien chaque bouchée.

Admirez la beauté des mets et leur présentation.

Mangez plus de poisson, de fruits et de légumes frais et le moins possible d’acides gras saturés et trans.

Cuisinez avec de l'huile de colza ou de riz.

Mangez moins de sel et plus de céréales complètes.

Offrez-vous un vrai petit déjeuner à la japonaise : une soupe de miso avec des légumes, des œufs et du tofu.

Accordez une place plus importante aux légumes et limitez la viande.

Remplacez le pain blanc par un bol de riz rond, blanc ou complet.

Buvez du thé vert à la place des boissons industrielles sucrées.

Marchez le plus possible.

N’oubliez pas qu’il est important, pour être en bonne santé, d’aimer manger. Cuisiner et prendre ses repas doit être un plaisir. »

– Naomi MORIYAMA, Pourquoi les Japonaises ne vieillissent pas et ne grossissent pas : les secrets d'un art de vivre, Paris : Plon, 2006, p. 236

samedi 30 juin 2012

Ma présence sur le Web

« Commencer par Google en soumettant votre nom au moteur de recherche, pas uniquement pour le Web, mais aussi pour les blog(ue)s, les images et les vidéos.

Utiliser « Ma présence sur le Web », un outil offert avec le service Google Dashboard. Il faut avoir un compte Google pour y accéder. Cette fonction permet de voir les pages où votre nom, adresses de messagerie et pseudonymes apparaissent en ligne. Elle permet aussi de créer des alertes pour être prévenu lorsque des renseignements personnels sont publiés sur vous et suggère des moyens pour supprimer les contenus indésirables.

Consulter des sites spécialisés comme iSearch ou Give Me My Data, ou utiliser les services payants d’une firme comme Reputation.com.

Ce que les annonceurs pensent de vous? Plusieurs sites peuvent vous renseigner là-dessus dont BlueKai, eXelate et la section « Préférences pour les annonces » de Google. Ces sites donnent un aperçu des centres d’intérêt et des données démographiques pour vous cibler. Vous pouvez préciser et corriger ces profils ou demander qu’ils ne soient plus utilisés par les partenaires de ces firmes. »

– Jacques NANTEL et Ariane KROL, On veut votre bien et on l'aura : la dangereuse efficacité du marketing, Montréal : Transcontinental, 2011, p. 140-141

jeudi 28 juin 2012

Echoes: Live at Pompeii (Pink Floyd)

Expérience musicale exceptionnelle du Groupe de rock anglais Pink Floyd en 1972 sur le site des ruines de Pompéi (près de Naples en Italie) avec la particularité d’avoir été réalisée en présence uniquement des musiciens et de l'équipe de tournage, sans aucun spectateur (HD remastérisée, Partie 1: 10:21).

mercredi 27 juin 2012

Information juridique

Action Réfugiés Montréal

Au bas de l’échelle

Avocat Virtuel Québec: services à la carte (mise en demeure, opinion juridique, consultation virtuelle, divorce, mandat d’inaptitude) à des prix abordables

Centres de justice de proximité

Clinique juridique Juripop

Éducaloi : organisme de référence en matière de vulgarisation juridique au Québec

Groupe Arbitrage et Médiation Thémis

Inform’elle: une référence en droit familial

Le Droit de savoir: émission télévisée à Télé-Québec

Mouvement Action Chômage de Montréal

Option consommateurs

Petites créances du Québec: services de soutien pour les demandeurs et les défendeurs à la Cour des petites créances

Selexion: exposé des besoins et offres de services d'avocats intéressés

Service 1-800-NOTAIRE: information notariale, sans avis juridique

Services d’avocats aux enchères, à la manière de « eBay » (en anglais)

dimanche 24 juin 2012

Agonie d'une civilisation

Très bon texte de réflexion de Philippe ZARIFIAN, sociologue, professeur à l’université Paris-Est Marne la Vallée.

Les quatre (4) indices de l’agonie d’une civilisation sont : 1) le changement de paradigme; 2) le désenchantement du monde; 3) l’installation de la redondance et 4) la montée du régime sécuritaire.

mercredi 20 juin 2012

Timidité

« Le timide se cherche selon un procédé dynamique et faux : il se cherche en l'autre et par l'autre. »
Chartrand Saint-Louis

jeudi 14 juin 2012

Arrestations préventives de manifestants

« Les arrestations préventives*, alors qu’aucun acte criminel n’a été commis ou alors qu’une violation de la paix n’est pas imminente, sont illégales et arbitraires. Elles sont susceptibles de porter directement atteinte aux droits fondamentaux protégés par nos Chartes des droits et libertés, notamment lorsqu’elles sont combinées à des pratiques de profilage politique, de pénaliser la dissidence politique et de dissuader les manifestations pacifiques. »
– Marie-Ève SYLVESTRE, Les arrestations préventives sont illégales et illégitimes !, Droit-Inc.com, 13 juin 2012

*
Arrestation pour violation de la paix (article 31 du Code criminel)

31. (1) Un agent de la paix qui est témoin d’une violation de la paix, comme toute personne qui lui prête légalement main-forte, est fondé à arrêter un individu qu’il trouve en train de commettre la violation de la paix ou qu’il croit, pour des motifs raisonnables, être sur le point d’y prendre part ou de la renouveler.

(2) Tout agent de la paix est fondé à recevoir en sa garde un individu qui lui est livré comme ayant participé à une violation de la paix par quelqu’un qui en a été témoin ou que l’agent croit, pour des motifs raisonnables, avoir été témoin de cette violation.

mardi 12 juin 2012

Perte de sens

« Une vie qui n'a pas de sens n'est pas tant celle dont on ne peut pas « déchiffrer » le sens, que celle à laquelle on ne peut pas en donner un, celle à laquelle on ne peut pas donner de direction par un projet de vie individuel ou collectif. »
– Jean-Jacques PELLETIER, Les taupes frénétiques : la montée aux extrêmes, Montréal : Hurtubise, 2012, p. 432

dimanche 10 juin 2012

Désir d'excès et contrôle social

« L’augmentation du désir d’excès, chez les individus, renforce la demande de contrôle social et de sécurité, laquelle renforce à son tour le besoin des individus de s’affranchir des contrôles par des gestes excessifs et des comportements de transgression…. »
PELLETIER, Jean-Jacques, Les taupes frénétiques : la montée aux extrêmes, Montréal : Hurtubise, 2012, p. 446

jeudi 7 juin 2012

Paris Texas (Ry Cooder)

Pièce joliment interprétée par Jacques STOTZEM.

lundi 4 juin 2012

Valeur de la vie

Vivre est complexe et ne se réduit pas à un jugement de valeur.

La plupart du temps, la vie joue des tours, fait faux-bond et se moque de nos jugements. Elle nous donne alors l’occasion de jouer avec elle et de tirer des leçons d'humilité et de sagesse de nos expériences de vie.

Une invitation à relire les philosophes allemands qui ont réfléchi sur cette question: Kant, Schopenhauer et Nietzsche.

dimanche 3 juin 2012

Art de bien lire

« Bien lire, c’est-à-dire lentement, avec profondeur, égards et précautions, avec des portes ouvertes, avec des doigts et des yeux délicats.

Cet art vénérable qui, de ses admirateurs, exige avant tout une chose, se tenir à l’écart, prendre du temps, devenir silencieux, devenir lent.

Il est aujourd’hui plus nécessaire que jamais, au milieu d’un âge du « travail » : je veux dire de la précipitation, de la hâte indécente qui s’échauffe et qui veut vite « en finir » de toute chose. »

– NIETZSCHE, Aurore, Préface, 1886

mercredi 30 mai 2012

Environnement et démocratie

Deux valeurs canadiennes fondamentales sont menacées par le Projet de loi C-38 : l’environnement et la démocratie.

Texte du Projet de loi C-38 : Loi sur l'emploi, la croissance et la prospérité durable (titre abrégé).

mardi 29 mai 2012

Liste d'adresses à New York

Angelo's Pizza
Bon restaurant pour déguster pâtes et pizzas.
117 West 57th Street, Midtown

B&H
Magasin où l'on trouve une vaste gamme de produits électroniques.
420 9th Avenue, at 34th Street, Midtown

Boutique du Metropolitan Opera
Pour voir et entendre, sur grand écran, un opéra en direct.
64 Columbus Avenue, Upper West Side

Lansky's Old World Deli
Ce n’est peut-être pas le meilleur Déli à New York, mais nous avons pris à cet endroit d'assez bons petits-déjeuners (après 11 h).
235 Columbus Avenue, Upper West Side

Manhattan Diner
Restaurant de quartier offrant de bons repas à prix raisonnables. Le personnel est accueillant et courtois.
2532 Broadway, Upper West Side

Museum of modern art (MoMa)
Splendide musée consacré à l’art moderne. L’entrée est gratuite pour les visiteurs durant les Target Free Friday Nights, les vendredis soirs de 16 h à 20 h.
11 West, 53 Street, Midtown

Pane E Vino
Excellente cuisine italienne. Belle terrasse à l'arrière. Ambiance agréable.
174 Smith Street, Brooklyn

Pomodoro
Charmant petit restaurant italien situé sur l'une des avenues les plus intéressantes pour trouver un vaste choix de restaurants.
518 9th Avenue, between 38th & 39th Street, Midtown

Scotty’s
Petit restaurant offrant une cuisine typiquement américaine, ouvert 24 h.
336 Lexington Avenue, between 39th & 40th Street, Midtown

Strand
L’endroit par excellence pour trouver des livres usagés.
828 Broadway, East Village

lundi 28 mai 2012

Agora au cœur de la cité

Renouer avec la discussion critique au sein de la sphère publique est un impératif si l'on veut maintenir en place une véritable démocratie, car sans une attitude critique et faite de vigilance à l'égard des autorités, gouvernants et grandes entreprises, il n'y a pas de démocratie viable ni vivante.

Au fondement de la démocratie, il y a l'agora, l'espace public indispensable et nécessaire pour débattre ouvertement et librement des affaires de la cité.

La marche silencieuse organisée par les juristes contre le Projet de loi 78*, le 28 mai 2012 à Montréal.




« La Loi 78 est effectivement une loi néomaccarthyste, non seulement dans ses atteintes à la liberté d’expression et de manifestation (sections III et V), mais aussi dans la négation et la criminalisation de la démocratie étudiante et de son action collective (sections II, IV et V), avec l’imposition d’un rôle de délation aux différents acteurs du monde scolaire (directions, cadres, enseignants et leurs syndicats, étudiants et leurs associations), le tout assorti de sanctions pénales telles qu’on peut sérieusement se demander si les auteurs de la loi ne considèrent pas l’action politique moderne, dont la démocratie étudiante, comme des réalités plus “menaçantes” que celles du crime organisé ? »
CLAUDÉ, Yves, Le néomaccarthysme à l’œuvre au Québec !, Le Devoir, 21 juin 2012, 03 h 34 (commentaire d'article).

vendredi 25 mai 2012

Droits démocratiques

« Un des plus délicats dilemmes que pose la démocratie, c'est que ces droits si chers ne comptent réellement que dans des moments de contrainte ou de crise, et pourtant, c'est précisément à ces moments qu'ils sont souvent abrogés au nom de la sécurité nationale. À quoi servent les grands idéaux si on ne les garantit que lorsque tout va bien? »
SUZUKI, David, extrait de l'autobiographie : « David Suzuki : ma vie », Montréal : Boréal, 2007, p. 28-29

Article 3 : Toute personne est titulaire des libertés fondamentales telles la liberté de conscience, la liberté de religion, la liberté d'opinion, la liberté d'expression, la liberté de réunion pacifique et la liberté d'association.

Article 2 : Chacun a les libertés fondamentales suivantes :
a) liberté de conscience et de religion;
b) liberté de pensée, de croyance, d'opinion et d'expression, y compris la liberté de la presse et des autres moyens de communication;
c) liberté de réunion pacifique;
d) liberté d'association.

Ouvrages fondamentaux à lire:

Sur la démocratie:
Alexis DE TOCQUEVILLE, De la démocratie en Amérique, Tome I (1835) et Tome II (1840), Paris: Les Éditions Gallimard, 1992, Collection: Bibliothèque de la Pléiade, 1193 p. Livres téléchargeables.

Sur le capitalisme:
Max WEBER, L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme (1904-1905), Paris : Librairie Plon, 1964, 341 pages, Collection Recherches en Sciences humaines : série jaune. Livre téléchargeable.

mardi 22 mai 2012

Rumeur rouge

« j'écoute la rumeur rouge que l'on tient entre le fleuve et l'os
l'assourdissant effroi de la bouche à la traîne de cailloux
le chalut plein du sang qu'on va porter en drapeau
il faut que le vent en fasse des pavillons
des esclandres d'aubes et de violence

j'entends la rue qui monte la rue qui roule
la marche intérieure des frondes de lourdes pierres
j'écoute la douleur
oui l'avenir fond
mousse de muqueuses sous l'acide
des lèpres maudites
jetées à la volée de coups sur les coeurs neufs sur les coeurs à vivre

j'écoute la rumeur sourdre sous la peau grésillante
comme la mer apporte sur la plage les forêts des naufrages
vomissant les mauves chairs des lendemains perdus
partout le sang est un chiffon essuyant l'oppression et la liberté qui meurt. »
Anna JOUY

* Je remercie Jean-Louis MILLET de m'avoir transmis ce poème pour diffusion.

À lire, cet article diffusé dans Slate.fr : « Le printemps québécois contre le déni de justice et de démocratie ».

Pourquoi la question de la hausse des droits de scolarité a donné naissance à un mouvement social d’une ampleur quasi inédite au Québec? – Réponses du sociologue Éric MARTIN, chercheur à l’Institut de recherche et d’information sociologique de Montréal (Iris), au journal français Libération, « Les étudiants sont les premières victimes d’une révolution culturelle », 22 mai 2012.

Comment expliquer que des mouvements de désobéissance civile s’amorcent au Québec pour contester une loi votée légalement? – Réponses de Louis-Philippe LAMPRON, spécialiste de la Charte des droits et libertés de la personne et membre du Groupe d'études sur les droits et libertés (GEDEL) de la Faculté de droit de l'Université Laval. Au fil des événements, volume 47, numéro 31, 24 mai 2012.

lundi 14 mai 2012

Appel du Nord

« Ces femmes qui ont l'appel du Nord » (audio). Émission « L'après-midi porte conseil », première chaîne de Radio-Canada, lundi le 14 mai 2012.

Chacun le sait, la vie des populations du Nord est extrêmement difficile. Les conditions environnementales sont rudes, les ressources sont rares, les transports aussi. Les communautés sont aux prises avec d’importants problèmes sociaux (violence conjugale, alcool et drogues, suicide), une perte de sens et d’identité également.

Ces femmes qui ont l'appel du Nord posent un regard rafraîchissant sur cette partie du monde, ce sont des femmes enthousiastes, aimantes et respectueuses des modes de vie autochtones, même si leur vie est différente des populations locales. Il ne faut pas se leurrer, elles occupent de bons emplois, elles ont un statut privilégié, leur regard ne peut pas être tout à fait neutre ni objectif.

En les écoutant relater leurs expériences de vie dans le Nord, j'avais aussi le sentiment que le lieu n'importait pas tant que cela. Au fond, elles auraient pu se trouver dans n’importe quel autre coin du monde où les rythmes de vie sont différents, plus respectueux des êtres humains, au sein de sociétés moins axées sur la performance et la consommation.

J’ai particulièrement aimé leurs points de vue sur la vie dans le Nord : une vie plus au ralenti, où l’on vit complètement avec soi-même, où les possibilités ne sont pas infinies, où l’on n’est pas dans les apparences, mais davantage dans l'authenticité. Elles disent que les grandes questions, il faut se les poser à soi-même, que lorsqu’on perd ses repères, il faut se reconstruire.

Je comprends tout à fait ces femmes. J’ai le sentiment que c’est ainsi qu’il faut vivre, peu importe l'endroit.

dimanche 13 mai 2012

New York – Brooklyn
















Vu de l'espace jardin du restaurant italien Pane E Vino (174, rue Smith, Brooklyn).

Nous ne connaissions pas Brooklyn. Un ami nous avait seulement parlé de l’avenue Atlantique. Nous nous sommes promenés sur cette grande avenue et, à l’un des carrefours, nous avons demandé conseil auprès d’un agent de police, lui demandant où nous pourrions trouver un bon restaurant. Il nous suggéra la rue Smith, c'est là où nous trouvions les meilleurs. Il avait raison, la rue Smith regorge de petits commerces et de restaurants. C’est une rue animée, vivante, on se serait cru sur l’une des rues grouillantes du Plateau-Mont-Royal. Et, par le plus heureux des hasards, nous avons découvert ce très bon restaurant italien. Dès le premier coup d’œil, la façade et le menu inspiraient confiance. Nous avons opté pour la belle terrasse à l'arrière, couverte et lumineuse, joliment décorée. Ce fut un bon choix, car l'ambiance était agréable. Nous nous sommes régalés des gnocchis et de la lasagne. Le dessert était tout à fait succulent. C'est un endroit dont nous conservons un très bon souvenir et que nous recommandons.

Photos : Chartrand Saint-Louis

mercredi 9 mai 2012

New York – Art urbain

Un artiste peignant dans une rue du Midtown (Manhattan). Son atelier, c’est son véhicule automobile, tout éclaboussé de peinture.
















Photos : Chartrand Saint-Louis

mercredi 2 mai 2012

Université Inc.

« Lorsque l’élite parle d’éducation, elle parle en fait d’économie. Elle ne parle jamais de culture, encore moins d’enseignement. Son discours ne fait que ressasser une idée fixe : l’université doit marcher au pas de l’entreprise privée. » (p. 14)
Pour alimenter sa réflexion sur l’université et sa mission fondamentale et comprendre les enjeux sous-jacents au mouvement de débrayage des étudiants, il faut lire cet ouvrage au titre éloquent : Université inc., d’Éric MARTIN et de Maxime OUELLET (Lux Éditeur, 2011).

Cet ouvrage s’attache à déconstruire d’une manière rigoureuse (arguments solides et données empiriques) huit (8) mythes qui perdurent sur la hausse des frais de scolarité et l’économie du savoir, soit :
Mythe 1 : Il faut augmenter les frais de scolarité parce que les universités sont sous-financées

Mythe 2 : La hausse des droits de scolarité ne réduit pas l’accès à l’université

Mythe 3 : La hausse des frais de scolarité sera compensée par une augmentation de l’aide financière aux études et indexera ces frais à la valeur qu’ils avaient en 1968

Mythe 4 : La modulation des frais de scolarité par discipline est plus équitable

Mythe 5 : Il est juste d’augmenter les frais de scolarité parce qu’en investissant davantage dans leur « capital humain », les étudiants vont obtenir un meilleur salaire une fois sur le marché du travail

Mythe 6 : Le bas prix des études universitaires diminue la valeur des diplômes

Mythe 7 : Les dons privés ne menacent pas l’indépendance de l’université

Mythe 8 : La commercialisation de la recherche universitaire va servir à financer le système universitaire

Quatre textes sur le prix de l’ignorance bouclent admirablement bien cet ouvrage: « Une mentalité commerciale », par Guy Rocher; « Les jeunes paient le prix et c’est toute notre société qui s’appauvrit », par Lise Payette; « La marchandisation de l’éducation et le faux alibi de la pauvreté de l’État au Québec », par Omar Aktouf; « Droits de scolarité : une véritable ignominie », par Victor-Lévy Beaulieu.

À lire aussi : l'essai intitulé « Je ne suis pas une PME : plaidoyer pour une université publique » de Normand BAILLARGEON, professeur à la faculté des sciences de l'éducation de l'UQAM (Montréal : Poètes de brousse, 2011), qui fait porter le débat sur l'intégrité académique et la dimension critique de l'enseignement et l'article de Pierre-Yves GUAY, sociologue du développement économique et professeur à l’École des sciences de la gestion de l’UQAM, qui présente une analyse intéressante sur le financement de l’éducation des jeunes par leurs aînés : une question de solidarité sociale (Le Devoir.com, 8 mai 2012).

lundi 30 avril 2012

Blessure morale

« Le sentiment de blessure morale apparaît le plus souvent lorsque, en nous permettant de blesser l'autre, nous sommes blessés pareillement. »
Chartrand Saint-Louis

lundi 16 avril 2012

Merlette, merle et oisillon

Cette année, la merlette a pondu trois œufs dans l'olivier
qui a bien souffert du gel.
















Photos de l'intérieur du nid où l'on aperçoit le premier oisillon.
D'ici deux ou trois jours, il essayera de sortir du nid en volant.
















Les parents s'activent pour nourrir ce petit, ils vont loin
chercher la nourriture adéquate pour lui. Ils font des
allers et retours croisés. Ils guettent.
















Le petit est magnifique, une sorte de "sage", ou un poète,
un oiseau doux. Hier, il a volé de branche en branche,
restant dans le jardin et demeurant de longues heures à
chaque "station", contemplant, attendant la nourriture de
ses parents.
















L'oisillon s'est posé sur la margelle d’un immeuble voisin,
à une dizaine de mètres de haut. Resté là pendant trois
bonnes heures, il s'est envolé à l'immeuble en face,
encore plus haut, encore une fois sur une margelle de
fenêtre. Puis, hier soir, plus rien, pas de bruit. Le lendemain,
le merle est passé par le jardin avec un verre au bec,
cela veut peut-être dire que le petit n'est pas encore très loin.
















Photos et textes : Rafael Holguin

vendredi 13 avril 2012

La bêtise

« On échappe difficilement à la bêtise. Pour s’y soustraire le mieux possible, gardons un esprit frais et dispos. »
Chartrand Saint-Louis

dimanche 1 avril 2012

Maurice Roth (art figuratif)

Maurice Roth est un ancien enfant caché, aujourd’hui peintre célèbre en Israël. Nous vous présentons quelques-unes de ses plus récentes créations.





















Images: Maurice Roth

Suivez ce lien pour accéder à la galerie des œuvres de Maurice Roth sur Le Portail d’Albert.