jeudi 30 décembre 2010

Lecture numérique

Pour suivre ce qui se passe en matière de lecture numérique, le site suivant est idéal: http://www.ebouquin.fr/. L’autre site est un blog(ue) du Monde. Plus intellectuel que le précédent, il offre des points de vue intéressants et riches: http://lafeuille.blog.lemonde.fr/

– Recommandations de Daniel Ducharme

mercredi 29 décembre 2010

Droit à l’anonymat

« Les tribunaux canadiens, ainsi que les chartes canadienne et québécoise, protègent clairement le droit des personnes à conserver leur anonymat, les internautes inclus. Voir notamment la cause Aubry c. Éditions Vice-Versa inc., [1998] 1 R.C.S. 591 ».
– Éric Dufresne, « Les recours judiciaires en droit d'auteur », Journal du Barreau, volume 34, numéro 1, 1er janvier 2002.

Vous pouvez être vigilant sur le Web, prendre un soin minutieux à ne pas transmettre vos données personnelles, mais rien n'assure qu’un proche ou un ami, même un inconnu, ne va pas les dévoiler, sans même vous le dire.

Pour le savoir, nous vous recommandons de faire une recherche sur Google à l’aide du moteur de recherche ou de Google Alertes.

Dans le moteur de recherche, les éléments recherchés (par exemple votre nom complet ou votre adresse de messagerie) doivent être placés entre guillemets de manière à préciser la requête et restreindre le nombre de résultats.

lundi 27 décembre 2010

Vigilance sur le Web

« Ce qu’il faut craindre, c’est de donner trop d’informations sur soi. »

Nous sommes surveillés sur le Web. Nos habitudes et personnalités sont scrutées à la loupe. Des témoins (« cookies ») infectent nos ordinateurs. Les moteurs de recherche retiennent nos requêtes (les mots clés que nous employons dans nos recherches). Ils peuvent stocker, analyser et exploiter ces informations. Nous sommes involontairement pris au piège d’une vaste étude de marché. Sans compter les risques de déversement de ces données dans le domaine public. Citons le cas du moteur de recherche d’AOL en 2006, 23 millions d’entrées ont été déversées librement sur le Web, sans le consentement des utilisateurs.

Plus nous dévoilons des informations personnelles sur le Web, plus nous devenons vulnérables aux attaques et aux fraudeurs. C’est la raison pour laquelle il est recommandé d'en restreindre la communication.

Les règles de sécurité élémentaires sur le Web :

-- ne pas donner trop de renseignements personnels (ne pas divulguer à la fois son nom complet, lieux de travail et de résidence, son horaire, ses loisirs et son adresse de courrier électronique);

-- avoir un minimum d'information sur son interlocuteur (lui poser des questions afin de vérifier celui ou celle qu'il prétend être; communiquer avec lui autrement qu'en ligne, au téléphone, par exemple);

-- sur le plan des achats, transigez avec des compagnies connues et qui, idéalement, existent en briques et en mortier; pour ce qui est des compagnies en ligne, choisir des compagnies qui ont une bonne réputation;

-- attention aux genres de sites visités;

-- le truc des deux adresses électroniques : l'une pour la correspondance, l'autre pour les amis, la famille et les proches.


Vigilance sur le Net : site pour vous sensibiliser aux dangers d'Internet.

WebAverti : site qui prodigue des conseils pour naviguer en sécurité sur le Web. Il s'adresse particulièrement aux parents. Toutefois, les dangers identifiés (ex. : vol d'identité, désinformation, cyberdépendance...) peuvent servir aux adultes qui, fait notoire, savent moins reconnaître les signes qui demandent de la vigilance.

Références:

Breton, Philippe. Le culte de l'Internet : une menace pour le lien social? Paris : La Découverte, 2000, 124 p.

Keen, Andrew. Le culte de l'am@teur : comment Internet tue notre culture; traduit de l'américain par Jacques-Gilles Laberge. Montréal : Éditions de l'Homme, 2008, 169 p.

Levard, Olivier et Delphine Soulas. Facebook : mes amis, mes amours… des emmerdes! La vérité sur les réseaux sociaux. Paris : Michalon Éditions, 2010, 190 p.

mercredi 22 décembre 2010

CKIA : appel à tous !

CKIA est une station communautaire de Québec, connue sous le nom de Radio Basse-ville, qui diffuse régulièrement une parole féministe, libertaire et de gauche.

CKIA vit une crise sans précédent. Sa survie est en jeu. La station doit trouver immédiatement du financement. En devenant membre de la station ou en faisant un don, vous pouvez faire la différence.

lundi 20 décembre 2010

Impressions

Originaire de la Ville de Québec, Nancy Michel en est à ses premières impressions et observations en photographie.

Ses clichés présentent des moments d’émerveillement comme le font les enfants lorsqu’ils découvrent et explorent leur milieu environnant.

Redécouvrez les petites choses du quotidien en visitant sa galerie de photographies sur Le Portail d’Albert.





















vendredi 17 décembre 2010

Droit à l’image

La politesse veut qu’avant de publier une photo, on demande à la personne concernée son consentement. Sur le Web ou les réseaux sociaux, rares sont ceux qui le font, mais le droit à l'image subsiste même sur Internet.

Que faire si votre image se trouve sur le Web sans votre accord?
  • Contactez la personne qui a mis la photographie en ligne et demandez-lui de la supprimer.
  • Si vous ne parvenez pas à la convaincre de la supprimer, écrivez au gestionnaire du site concerné.

Sachez que, malgré sa suppression, une photographie reste longtemps accessible sur le Web.

À lire cette intéressante décision de la Cour suprême du Canada sur la question du droit à l'image : Aubry c. Éditions Vice-Versa inc., [1998] 1 R.C.S. 591. Attention, les paragraphes 1 à 37 et 82 correspondent aux juges dissidents. Il faut lire à partir des paragraphes 38, le jugement des juges L'Heureux-Dubé, Gonthier, Cory, Iacobbuci et Bastarache, qui fait autorité en l'espèce. Il s'agit d'une action en responsabilité civile. La question en litige : la publication d’une photographie prise sans permission. La notion d'intérêt public peut exonérer le photographe (mais elle ne s'applique pas dans cette cause). Position forte des juges en faveur de la protection de l'image (par. 65). Les dommages ont à être prouvés (par. 66).

Selon ce jugement de la Cour Suprême, il y a priori atteinte à la vie privée et au droit à l'image :

* lorsque l'image représente une personne identifiable;
* et que cette personne n'a pas donné son autorisation;
* et que l'image est diffusée ou publiée.

Dans Le Journal de Québec, division de Communications Québecor Inc. c. Marquis, 2002 CanLII 41223 (QC C.A.), il est dit que le consentement donné lors de la captation d'une image (photographie) ou de propos (entretien) doit être évalué dans chaque cas particulier avant de conclure au consentement à la diffusion de ceux-ci.

La violation des droits et libertés définis par la Charte québécoise donne droit à réparation en vertu de l'article 49 :

« Une atteinte illicite à un droit ou à une liberté reconnu par la présente Charte confère à la victime le droit d'obtenir la cessation de cette atteinte et la réparation du préjudice moral ou matériel qui en résulte. En cas d'atteinte illicite et intentionnelle, le tribunal peut en outre condamner son auteur à des dommages-intérêts punitifs ».

mercredi 15 décembre 2010

Centre de justice de proximité de Québec

Ce centre a pour mandat de faciliter l’accès à la justice pour les citoyens du district judiciaire de Québec. Il offre des services d’information, de soutien et d’orientation.

Services sans frais et confidentiels.

Centre de justice de proximité de Québec
400, Boulevard Jean-Lesage, bureau 047
(Les Façades de la Gare)
Québec, Québec
G1K 8W1
418-614-2470

lundi 13 décembre 2010

De brins et de bribes


D'un côté la spontanéité de la rencontre du pinceau, de l'encre et du papier.
De l'autre la maîtrise d'une forme particulière d'expression poétique, le haïku.
Mais tout reste une histoire de trait et de nature dans l'ici et maintenant.

Werner Lambersy est né à Anvers le 16 novembre 1941, scorpion donc qui craint autant la pleine lune que le plein soleil. Comme un peu « de la peau de l'âme »... Quelques recueils comme autant d'écueils. Quelques lecteurs comme autant d'amers sur des côtes inconnues. Quelques amis comme autant de miracles...

Jean-Louis MILLET a atterri en 1946 à Paris dans le quartier de la Bastille. Curieux compulsif, la chimie l'a conduit jusqu'aux marches du Japon où il est littéralement « tombé » dans l'encre et la poésie puis dans bien d'autres choses. Il anime deux sites internet : Zen évasion et Evazine.

De brins et de bribes
ISBN : 978-2-84924-208-7
15 x 15 cm
32 pages
8,00 €

Commander en ligne : Éditions du Cygne

vendredi 10 décembre 2010

Option consommateurs

Option consommateurs fournit des réponses à vos principales interrogations en matière de consommation.

En général
- Informations générales sur un commerçant. Vérifier vos droits. Porter plainte.
- Association de consommateurs dans votre quartier ou votre région
- Information sur la vie ou les ressources communautaires de votre quartier ou de Montréal

Alimentation et sécurité des produits
- Innocuité d’un médicament ou d’un produit de santé
- Sécurité d’un produit
- Salubrité d’un aliment
- Produits alimentaires issus du génie génétique

Assurances
- Renseignements sur les assurances de personnes (assurance-vie, assurance maladie complémentaire, assurance voyage, etc.)
- Questions concernant vos assurances dommages (assurance habitation, assurance automobile, assurance responsabilité civile, etc.)

Énergie
- Factures d’électricité ou de gaz naturel
- Mécanismes de fixation des prix de l’essence et du mazout au Canada

Services financiers
- Services financiers de base
- Problème avec une institution financière?
- Argent déposé à la banque : est-il assuré?
- Protection contre la fraude par carte de débit
- Questions à propos de votre dossier de crédit

Renseignements personnels et vie privée
- Protection des renseignements personnels
- Victime de fraude ou de tentative de fraude?
- Retrait de votre nom des listes d’envoi et de télémarketing
- Défis juridiques que posent les nouvelles technologies et le commerce électronique en matière de protection de la vie privée

Télécommunications et radiodiffusion
- Mécanisme de protection des consommateurs en matière de télécommunications et de radiodiffusion au Canada

Transports
- Besoins de conseils et d’information concernant votre automobile (achat, crédit, assurances, garagiste, etc.)
- Problème avec une société de transport en commun urbain?
- Problème avec une compagnie de transport aérien, ferroviaire ou maritime?

mercredi 8 décembre 2010

Yer Blues (John Lennon)

John Lennon au Rolling Stones Rock & Roll Circus 68, spectacle enregistré à Londres, le 11 décembre 1968, dans un studio de télévision spécialement décoré en cirque.

« « Yer Blues », qu’il avait écrit en Inde [à la mi-février 1968] et qui figurait sur l’Album Blanc, était sans doute la chanson la plus sombre qu’il ait écrite en tant que membre des Beatles. John déclarera à Playboy : « J’étais là-bas [en Inde] en train d’essayer d’approcher Dieu avec des idées de suicide plein la tête. » »
– James Henke. Lennon La légende. Paris : Seuil, 2003, p. 34

John Lennon et The Dirty Mac : Eric Clapton, Keith Richards et Mitch Mitchell. Avec la présence de Yoko Ono sur scène.


John Lennon Band-Yer Blues(Rock & Roll Circus '68)
envoyé par thecannibal84. - Regardez plus de clips, en HD !

lundi 6 décembre 2010

Richard Stallman

Richard Stallman est le fondateur de la Free Software Foundation. Diverses conférences de monsieur Stallman sont accessibles sur le Web.

vendredi 3 décembre 2010

Participe Présent

La série « Les Rencontres Participe Présent - ici et ailleurs » est réalisée par le Musée de la civilisation de Québec en collaboration avec la Première Chaîne de Radio-Canada, le quotidien Le Soleil et l’Université Laval.

Les Rencontres sont vidéodiffusées en direct. Une fenêtre de clavardage permet de s’exprimer sur la question. Des extraits audio sont téléchargeables au format MP3.

Liste de tous les sujets du mois.